La population a tranché : c’est NON !

 

Chères amies, chers amis de Morges,

Nous l’avons fait ! La nouvelle que nous attendions toutes et tous est enfin tombée. Après une campagne aussi intense (plus de 165 jours !) que forte en émotions, c’est un NON clair qui est sorti des urnes dimanche. Les Morgiennes et les Morgiens refusent de passer une fois de plus à la caisse.

Nous sommes heureux d’avoir permis à la population de pouvoir se prononcer sur ce sujet important et que l’engouement rencontré au détour des différents échanges ait porté ses fruits. Le résultat nous conforte dans les convictions qui nous animent et dans les causes que nous défendons. Il est réjouissant que les Morgiennes et les Morgiens ne se soient pas laissés berner par l’appétit insatiable de la gauche en matière fiscale.

À vous qui avez été présents lors des nombreux marchés, à vous qui nous avez soutenu financièrement, à vous qui avez parlé de ce référendum et de cette votation à votre entourage, à vous toutes et tous qui avez exprimé votre refus de cautionner une telle hausse injustifiée, nous vous exprimons notre profonde gratitude. Ce NON n’aurait jamais été possible sans votre soutien, MERCI !

Au plaisir de continuer à nous engager ensemble pour défendre nos valeurs !

Avec nos chaleureuses salutations,

Le comité référendaire

Fact check 

 

Après une récolte de signatures fructueuse (plus de 2195 signatures), nous voilà enfin dans le débat public que nous souhaitions. Les arguments fusent si bien qu’il est parfois difficile de reconnaître le faux du vrai et surtout de comprendre d’où sont tirés les chiffres répétés à foison. C’est pourquoi nous avons voulu vous apporter la lumière sur les arguments de la campagne et ceci en toute transparence. Voici un florilège de ce que vous avez pu lire dans les journaux, sur les réseaux sociaux et durant les marchés.

Le coût réel pour les contribuables Morgiens : un café ? une cafetière ? ou une plantation de café ?

L’argumentaire «un café pour le climat » reposant sur le postulat de «4 francs par mois par foyer moyen» est trompeur et ne reflète en rien le coût réel de l’augmentation d’impôt proposée:
Pour un produit de 855’555 CHF, le point d’impôt supplémentaire représente un coût moyen de 48CHF par an pour chaque Morgien et Morgienne, enfants compris, ou près de 200Fr pour un foyer de 4 personnes, et bien plus encore par foyer fiscal effectivement assujetti à l’impôt sur le revenu.
Plus généralement, les perspectives économiques se sont considérablement dégradées depuis le vote en Septembre en faveur d’une telle augmentation – à une très faible majorité des membres présents du Conseil Communal. Les contribuables vont être confrontés en 2022 à un mur d’inflation impactant tous les principaux postes de dépenses des ménages. Evitons leur au moins une hausse du coût de l’impôt.

Le débat est trop centré sur les impôts ...

Le sujet de discussion est précisément l’augmentation des impôts dans notre ville. Ce n’est pas parce que son attribution serait liée à un thème spécifique que le débat doit être détourné. Le 15 mai, les Morgiennes et les Morgiens doivent décider s’il veulent payer plus d’impôts.

Trop peu d’investissements pour des mesures écologique ?

Lors de la présentation des comptes 2021, la Municipalité a annoncé avoir investi 4 millions pour des projets ayant un impact sur la stratégie énergétique 2035. Ce qui correspond à l’enveloppe annuelle nécessaire pour atteindre les objectifs de cette dernière. N’oublions pas que la transition énergétique est également l’affaire des individus et des entreprises qui ne sont pas comptés dans cette enveloppe d’investissement.

Ce point permettra d'offrir des logements durable et abordables

Cet argument est sans fondement et mensonger, en effet aucune mesure n’est définie dans l’utilisation de cet argent supplémentaire. Il n’est donc pas possible d’affirmer cela.

Ce point permettra d'offrir une mobilité durable

Cet argument n’est pas correct, en effet aucune mesure concrète n’est définie. De plus un fond d’encouragement pour l’énergie et le développement durable existe déjà et offre de telles subvention pour l’achat de vélo électrique par exemple. Ce fond sera d’ailleurs renforcé en 2022 (+ 500’000.-), suite à une décision du Conseil communal.

Ce point permettra d'offrir une production d’énergie propre et locale

Cet argument n’est pas correct, en effet aucune mesure concrète n’est définie. De plus la Municipalité a d’ores et déjà initié des projets d’importance comme la Station de pompage de l’eau du lac (STAP) qui permet de chauffer plusieurs quartiers morgiens et qui représente un investissement total proche de 20 millions, financement assuré grâce à un partenariat publique-privé.

Ce point permettra de remplacer des appareils gourmands en énergie

Cet argument n’est pas correct, en effet aucune mesure concrète n’est définie. De plus un fond d’encouragement pour l’énergie et le développement durable existe déjà et offre de telles subvention pour l’achat de vélo électrique par exemple. Ce fond sera d’ailleurs renforcé en 2022 (+ 500’000.-), suite à une décision du Conseil communal.

Votation dans ...

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Argumentaire

 

NON à l’augmentation d’impôts

Le PLR Ville de Morges, l’UDC Ville de Morges ainsi que l’Entente Morgienne disent non à l’augmentation d’impôts à Morges. Cette augmentation est malvenue, en particulier pour la classe moyenne, dangereuse pour l’attractivité de notre ville, arbitraire et injustifiée.

Une augmentation contre l’avis de la Municipalité

Chaque année, le Conseil communal de la Ville de Morges doit fixer son taux d’imposition communal. En septembre dernier, la Municipalité a proposé le statu quo, soit de maintenir le taux à 67%. Cette proposition a été adoptée à l’unanimité par les membres de la Commission des finances, représentant l’entier des partis morgiens. Cependant, une très courte majorité du Conseil communal (45 oui contre 43 non) a décidé d’amender le préavis relatif à l’arrêté d’imposition 2022, soit d’augmenter d’un point le taux d’impôt pour le faire passer à 68%.

Insécurité financière au détriment des contribuables

L’augmentation d’un point d’impôt représente une charge fiscale et une insécurité financière supplémentaires au détriment des contribuables morgiens. Déjà fortement sollicités, il n’est pas raisonnable – encore moins en situation de crise – de les faire passer à la caisse à chaque fois qu’une nouvelle cause, aussi noble ou légitime soit-elle, est invoquée.

Risque pour l’attractivité de la Ville de Morges

Il est dangereux de prendre le risque de faire perdre à la Ville de Morges son attractivité. Nos trois partis demandent donc le maintien du taux d’imposition à 67% afin de permettre à nos entreprises d’exercer leurs activités dans un cadre propice et compétitif.

Un appétit fiscal démesuré

La hausse du taux d’imposition trahit un appétit insatiable pour les dépenses publiques. Elle intervient en effet au moment où le prochain budget prévoit une augmentation des rentrées fiscales supplémentaires pour 2022 de CHF 8,3 millions par rapport au budget 2021.  Les rentrées dans la caisse communale ne cessent d’augmenter, tandis qu’on en demande toujours plus aux contribuables. Il importe de dépenser intelligemment et non à tout-va.

Une solution arbitraire et simpliste

Cette augmentation est trompeuse. S’il suffisait de collecter plus d’argent auprès des contribuables pour répondre aux problématiques sociétales, les impôts n’auraient de cesse d’augmenter. Une telle approche est totalement arbitraire et simpliste. Les défis sont complexes et multiples et appellent une réponse de l’ensemble de la société; il ne suffit donc pas de remplir les caisses publiques pour les résoudre.

La Ville de Morges est déjà proactive

Cette décision est également injustifiée. En effet, la Ville de Morges est proactive et mène une politique climatique et environnementale à la fois ambitieuse et réaliste. A titre d’exemple, dès 2022, environ CHF 500’000.- supplémentaires par an seront affectés au fonds communal d’encouragement pour l’énergie et le développement durable, permettant ainsi le soutien de nombreux projets dans ce domaine. L’enveloppe allouée ces dernières n’a de plus pas tout le temps été utilisée dans son entier. La priorité doit être mise sur l’utilisation des outils à disposition aujourd’hui.​

La population doit pouvoir se prononcer sur la hausse d’impôt

Vu le résultat très serré du vote au Conseil communal (45 oui contre 43 non), nos trois partis sont d’avis qu’il est primordial que les Morgiens et les Morgiennes puissent être consultés et se prononcer sur cette augmentation d’impôts.

Agenda

Date

Horaires

Evénement

Lieu

13 avril

8h30 – 12h00

Marché

Rue Centrale, devant Manor

16 avril

8h30 – 12h00

Marché

Rue Centrale, devant Manor

20 avril

8h30 – 12h00

Marché

Rue Centrale, devant Manor

23 avril

8h30 – 12h00

Marché

Rue Centrale, devant Manor

27 avril

8h30 – 12h00

Marché

Rue Centrale, devant Manor

30 avril

8h30 – 12h00

Marché

Rue Centrale, devant Manor

4 mai

8h30 – 12h00

Marché

Rue Centrale, devant Manor

7 mai

8h30 – 12h00

Marché

Rue Centrale, devant Manor

11 mai

8h30 – 12h00

Marché

Rue Centrale, devant Manor

14 mai

8h30 – 12h00

Marché

Rue Centrale, devant Manor

Médias

Communiqué de presse

Communiqué de presse

Votation communale sur l’augmentation d’impôts à Morges Le respect est primordial, des menaces de mort n’ont jamais leur place ! Selon un article paru aujourd’hui dans le Journal de Morges, un homme aurait proféré des menaces de mort à l’encontre de nos opposants,...

Communiqué de presse

Communiqué de presse

Non à l’augmentation d’impôts à MorgesLe PLR Ville de Morges, l’UDC Ville de Morges et l’Entente Morgienne déposent un référendum Le PLR Ville de Morges, l’UDC Ville de Morges ainsi que l’Entente Morgienne déplorent l’augmentation des impôts communaux acceptée le 2...

Comité référendaire 

Logan Romanens, Président PLR Ville de Morges, président du comité référendaire

Richard Bouvier, Membre PLR Ville de Morges

Mme Veronica Gaskell, Membre Entente Morgienne

Mme Catherine Hodel, Vice-présidente Entente Morgienne

Mme Claire Martinet, Membre UDC Morges

Jean-Pierre Morisetti, Président UDC Morges

Mme Floriane Wyss, Vice-présidente PLR Ville de Morges

Nous soutenir

Un grand merci d’avance pour votre soutien !

Faire un don

Versement bancaire

Titulaire
PLR LES LIBERAUX-RADICAUX
VILLE DE MORGES
1110 MORGES

N° IBAN 
CH20 00767 000Z 5245 9553

Message
Référendum

 

Twint

Contact

Nous contacter

S’inscrire à la Newsletter